[Accueil] [La tradition familiale] [Georges Turgot, curé] [Origine du nom Turgot] [Généalogie des Turgot]
[Les Tourailles] [Jean de la Fontenelle] [Les blasons] [Adhésion à la Réforme] [Eglise protestante Frênes]
[Faillite d'un commerçant] [Les soldats] [Confesseur de la foi] [les familles alliées] [Liens & questions]

Histoire de l'Eglise réformée en France

 

L'histoire de la Réforme en France se divise en cinq grandes périodes :

Des origines à 1598

Martin Luther (1483-1546) Jean Calvin (1509-1564)
Favorisées par le climat de liberté intellectuelle de la Renaissance, les idées de Luther et de Zwingli pénètrent en France; le Noyonnais Jean Calvin (1509-1564) les approfondit et en propose un exposé systématique dans «l’Institution de la Religion Chrétienne» (1536). Exilé à Genève, il accompagne le développement des Églises réformées qui rassemblent à leur apogée 15 à 20 % des Français. Les Guerres de Religion (1562-1598) opposent les catholiques et les protestants dans des affrontements sanglants (massacres de la Saint-Barthélemy en 1572). Malgré la victoire du chef protestant Henri de Navarre – le futur Henri IV – le courant réformé est amoindri et restera très minoritaire.
 

De 1598 à 1685

 

Henri IV signe l'Edit de Nantes (1598)

 

De 1685 à 1787

 

Un culte au Désert

 

De 1787 à 1905

 

John Wesley, un des fondateurs du Réveil
«Les Articles Organiques» de 1802 réorganisent les Églises réformées et luthériennes (surtout en Alsace et au Pays de Montbéliard). Bien réinsérés dans la société française, les notables protestants participent activement à son développement économique et social ; plus à la base, un mouvement de Réveil spirituel ranime et reévangélise mais les divisions entre «orthodoxes» (restés strictement fidèles aux Réformateurs) et «libéraux» (plus modernistes) séparent les Églises.

 

De 1905 à nos jours

 

Acquis de longue date aux principes de la laïcité, le protestantisme accepte la Séparation des Églises et de l’État (1905) et s’organise au sein de la Fédération Protestante de France. Les familles réformées s’unissent presque toutes en 1938 autour d’une Déclaration de Foi commune, constitutive de l’Église Réformée de France.
Depuis 1945, le protestantisme français suit les mutations de la société; conscient de sa précarité, il reste néanmoins vivace et capable de faire entendre la voix de sa différence.

Ces notes proviennent du site de l'Eglise Réformée de France (Histoire).

 

Mise à jour le 30 nov. 2002

[Accueil] [La tradition familiale] [Georges Turgot, curé] [Origine du nom Turgot] [Généalogie des Turgot]
[Les Tourailles] [Jean de la Fontenelle] [Les blasons] [Adhésion à la Réforme] [Eglise protestante Frênes]
[Faillite d'un commerçant] [Les soldats] [Confesseur de la foi] [les familles alliées] [Liens & questions]